SPECIALISATION

Read scientific articles on

NEW SEARCH

Migraine treatment

Causes, symptômes, types et traitements

Martin Canty Thibault Lemoine

Written by Osteopath Martin Canty and Osteopath Thibault Lemoine on 17 March 2022

Reviewed by our scientific team

NEW

Ask our specialists

Get answers to your health concerns. Submit your question and our specialists will help.

Submit your question
We’ll email you here when there is an answer
We got your question

We’ll email you when a specialist replies.

We couldn’t submit your question

An unexpected error occurred but we’re working on it. Please try again.

Informations clés

20 % des belges sont touchés par une migraine au cours de l’année.

La migraine peut être déclenchée par des facteurs comme l’alcool et le chocolat.

En Belgique, il y a deux fois plus de femmes que d’hommes qui sont touchés par la migraine.

La migraine est l’une des principales causes de l'absentéisme au travail.

La majorité des patients souffrant de migraines sont dans une tranche d'âge inférieure à 30 ans.

En accord avec l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), la migraine se trouve parmi les 20 maladies les plus contraignantes.

162 praticiens traitent la migraine sur doctoranytime.

Qu’est-ce que la migraine?

La migraine est un type de mal de tête considéré comme une maladie neurologique liée à des facteurs génétiques et environnementaux, parfois si grave qu’elle peut être invalidante. Généralement, les migraineux ressentent une forte douleur d’un seul côté de la tête. Dans certains cas, cette douleur peut se produire des deux côtés.

Toutes les personnes peuvent souffrir de migraines, mais elles touchent plus les femmes que les hommes. Les premières migraines apparaissent le plus souvent à partir de l'âge de 12 ans, surtout lorsqu'il existe des antécédents familiaux.

L'OMS mentionne que la migraine est la septième cause d’incapacité au sein de la population active économiquement dans le monde. En effet, plus d’un million de Belges sont touchés par les migraines chroniques ou occasionnelles. Une migraine peut causer certains problèmes sur le lieu de travail comme l’absentéisme ou la baisse de concentration.

Martin Canty
Martin Canty - Ostéopathe:

“Certains patients présentent des douleurs pulsatiles dans au moins un des côtés de la tête. Ce symptôme peut être aggravé par le mouvement et accompagné de vomissements, nausées, crainte de la lumière (photophobie) et une hypersensibilité au bruit. Il est important de noter la récurrence des crises pour bien comprendre s’il s’agit de migraines ou de céphalées. D’autres symptômes et signes doivent être notés pour déterminer si nous sommes en présence d’une migraine avec ou sans aura (troubles neurologiques transitoires qui précèdent ou accompagnent la crise).”

Thibault Lemoine
Thibault Lemoine - Ostéopathe:

“La douleur lors d’une migraine est située au niveau du front et des tempes (région fronto-temporale). La douleur est décrite comme pulsatile, croissante et intense. Elle peut être provoquée par les règles, une odeur, des aliments ou par l'alcool. La douleur ressentie par le patient est augmentée par le bruit, la lumière et l’effort. Elle peut être accompagnée de nausées, vertiges, de troubles visuels ou neurologiques (aura). La migraine est soulagée par le calme, l’obscurité, durant la grossesse et la ménopause (facteurs hormonaux).”

Si vous souhaitez savoir comment éviter une crise migraineuse, connaître les différents types de migraines et les traitements possibles n’hésitez pas à lire la suite.

Symptômes de la migraine

On parle de crise migraineuse lorsque la migraine dure depuis quelques heures voire quelques jours. Cette crise peut être handicapante pour réaliser certaines activités au quotidien. Occasionnellement, quelques personnes peuvent ressentir ou éprouver un symptôme d'alerte appelé l’aura (flashs lumineux ou tâches aveugles) qui survient avant ou avec la douleur du mal de tête.

Les symptômes de la migraine comprennent :

  • Vision floue

    Vision floue

  • Forte douleur d’un côté de la tête

    Forte douleur d’un côté de la tête

  • Douleur oculaire

    Douleur oculaire

  • Vision de flash lumineux

    Vision de flash lumineux

  • Vertiges

    Vertiges

  • Vomissements et nausée

    Vomissements et nausée

  • Douleur accrue lors des mouvements

    Douleur accrue lors des mouvements

Cependant, il est possible que lorsque vous souffrez de migraine, vous passiez par les quatre étapes de la maladie : l’avant migraine, la migraine avec aura, la crise et le post migraine. Si vous reconnaissez l’une de ces étapes, surtout lors de la première phase, il sera plus facile pour vous de consulter votre médecin à temps, afin de pouvoir commencer un traitement avant que la douleur migraineuse ne s'aggrave.

L’avant migraine

L’avant migraine : cette étape se présente un ou deux jours avant la migraine et comprend des symptômes comme des bâillements importants, la constipation, des fringales, des raideurs à la nuque, des sautes d’humeur, une rétention d’eau ou une augmentation des envies d’uriner.

Migraine avec aura

Migraine avec aura : elle peut se produire avant ou pendant les migraines. Elle touche le système nerveux et comprend des troubles visuels tels que la perte de la vision, des phénomènes visuels comme des éclairs de lumière, et même des sensations de picotement dans les bras et les jambes ou des troubles de l’élocution.

Crise

Crise : comme mentionné ci-dessus, on parle de crise lorsque la migraine dure de 4 à 72 heures et qu’elle n’est pas traitée. Des symptômes tels que des nausées, des vomissements, des douleurs d’un côté de la tête (possiblement des deux côtés de la tête), une sensibilité à la lumière, au son ou même aux odeurs et à certaines sensations tactiles peuvent apparaître.

Le post migraine

Le post migraine : cette étape suit la migraine, au cours de laquelle il est possible que vous vous sentiez épuisé, mou et confus pendant une journée.

Il est important d'être conscient des symptômes de la migraine et de consulter un praticien, surtout lorsque vous souffrez d’un mal de tête brutal et sévère qui s’accompagne de fièvre, de crises, d’une vision double, d’une faiblesse corporelle et de confusion. Soyez également attentif aux douleurs qui surviennent après un effort, un mouvement brusque ou après une blessure à la tête.

Martin Canty
Martin Canty - Ostéopathe:

“Le mal de tête classique n’a pas la caractéristique pulsatile de la douleur (douleur qui tape comme un battement), ce mal de tête est généralement plus diffus. Il est important de discerner les deux car le traitement de la migraine est totalement différent de celui du mal de tête.”

Thibault Lemoine
Thibault Lemoine - Ostéopathe:

“A la différence de la migraine, le mal de tête classique ou céphalée de tension, provoque une douleur généralisée au niveau du crâne, parfois plus localisée à la face postérieure (occipitale) du crâne, voire même dans la région cervicale. Les céphalées sont la forme la plus fréquente du mal de tête. La douleur est décrite comme continue, sans nausées ou vertiges associés. Elle est exacerbée par la fatigue, l’anxiété, le stress, le surmenage et le manque d’hydratation.”

Causes de la migraine

Les principales causes de la migraine sont génétiques et environnementales, cela signifie que si vous avez des antécédents familiaux, il est probable que vous souffriez de migraine à un moment de votre vie. Mais cette prédisposition génétique n’est pas obligatoire ni inéluctable.

Facteurs déclenchants de la migraine :

Le stress

Le stress, la fatigue, d’autres problèmes émotionnels ou la fatigue mentale

Une modification

Une modification importante des habitudes alimentaires

MSG

Les produits alimentaires tels que le glutamate monosodique (MSG), les nitrates (présents dans les viandes transformées) et les édulcorants artificiels

La déshydratation

La déshydratation

Les parfums

Les parfums, les changements de températures ou certaines fréquences de lumière

Problèmes ou troubles de sommeil

Problèmes ou troubles de sommeil

Les changements hormonaux chez les femmes

Les changements hormonaux chez les femmes, généralement causés par la pilule contraceptive, la grossesse, la ménopause ou les périodes menstruelles.

Cependant, la migraine peut également survenir pendant la grossesse, et les maux de tête sont tout à fait normaux. Toutefois, des études montrent qu’entre 60 % et 70 % des femmes qui souffrent de migraine pendant la grossesse voient leurs symptômes augmenter de manière significative.

Martin Canty
Martin Canty - Ostéopathe:

“La plupart des facteurs déclenchants de la migraine varient d’une personne à l’autre et peuvent même ne pas être toujours les mêmes chez un patient. Les identifier permet de reprendre un peu plus le contrôle sur les crises. Souvent, les patients me parlent de crises migraineuses liées au stress ou à certaines émotions. J’ai déjà entendu un patient qui me racontait qu’il avait une crise dès qu’il voyait son patron, il cherchait à l’éviter à tout prix. Finalement, il a fini par comprendre que c’était plus la situation qui déclenchait chez lui du stress et donc une crise. La personne en elle-même ne donne pas de migraine, juste la situation !”

Thibault Lemoine
Thibault Lemoine - Ostéopathe:

“Souvent, lors des consultations, les patients ne différencient pas la migraine d’une céphalée. Ils disent avoir la migraine alors que ce n’est pas toujours le cas. Je prends donc le temps avec eux de savoir si leur migraine a été diagnostiquée par un médecin, où se situe leur mal de tête, s'il y a d'autres symptômes et comment est ressentie la douleur. La plupart du temps, les patients présentent des céphalées, je leur explique la différence et je tente un traitement afin de les faire disparaître ou de les atténuer.”

Les types de migraines

Tout comme il existe différents maux de tête, il existe également différents types de migraines. Les deux principaux types de migraine sont la migraine courante et la migraine classique.

Migraine courante

Migraine courante

Généralement la plupart des migraines que présentent les patients sont des migraines courantes (également connues sous le nom de migraines sans aura). Ce type de migraine provoque une douleur modérée sur le côté de la tête, mais peut parfois s’aggraver jusqu’à devenir une douleur sévère.

Migraine classique

Migraine classique

La migraine classique aussi connue sous le nom de migraine avec aura, car il s’agit du premier symptôme qui apparaît au moins 30 minutes avant la douleur migraineuse. Dans ce type de migraine, les patients perçoivent des lignes ondulées, des objets flous ou des lumières clignotantes.

Équivalent de la migraine

Équivalent de la migraine

Il s’agit d’une aura migraineuse qui contrairement à une migraine classique, n’est pas accompagnée d’un mal de tête. Elle survient généralement après l'âge de 50 ans si des migraines sont apparues pendant la jeunesse.

Migraine abdominale

Migraine abdominale

La migraine abdominale est le type de migraine qui survient généralement chez les enfants. Elle porte ce nom car elle provoque des vomissements ou des vertiges avec un mal de tête non-violent.

Migraine menstruelle

Migraine menstruelle

Comme son nom l’indique, la migraine menstruelle est celle qui survient avant, pendant et après le cycle menstruel. Les symptômes qu’elle génère sont les mêmes que ceux de la migraine courante et classique.

Migraine compliquée

Migraine compliquée

La migraine compliquée provoque des symptômes de picotements ou d'engourdissement, ainsi que des difficultés à effectuer des activités ou même à parler. Les symptômes de ce type peuvent se poursuivre même après l'apparition de la migraine. Parfois, une personne souffrant d’une migraine compliquée peut avoir des difficultés à bouger un bras ou une jambe.

Traitement de la migraine. Comment stopper une migraine?

Le traitement pour la migraine dépendra du type de migraine dont vous souffrez, ainsi que des causes de la migraine. Vous vous êtes peut-être déjà demandé ce qui est bon pour une forte migraine. Lorsqu'une personne observe l’un de ces facteurs, elle est plus susceptible de développer une migraine à un moment de sa vie :

  • Avoir subi un traumatisme crânien
  • Souffrir d’obésité
  • Avoir une apnée du sommeil
  • Allodynie (douleur provoquée par des éléments qui ne provoquent normalement pas de douleur)
  • Abus de l’utilisation des antalgiques
  • Subir continuellement des niveaux élevés de stress

Pour savoir comment stopper la migraine, il est important de consulter un professionnel de santé, car les médicaments et les traitements disponibles peuvent présenter des différences très importantes dont il faut tenir compte lors de leur prescription.

Thibault Lemoine
Thibault Lemoine - Ostéopathe:

“En temps qu’ostéopathe, nous sommes pas le thérapeute capable de prendre en charge vos migraines quand elles sont avérées. Le suivi doit se faire auprès d’un neurologue.”

Le tableau suivant présente les caractéristiques de ces deux types de traitement de la migraine afin que vous puissiez identifier celui qui vous serait le plus bénéfique :

TRAITEMENT
Les médicaments pour le soulagement Ils sont pris dès les premiers signes de migraine. Ils peuvent être achetés sans ordonnance, car ce sont de simples antalgiques. Certaines personnes souffrant de pathologies préexistantes ne peuvent pas en consommer, comme celles souffrant d'hypertension artérielle, de maladies cardiovasculaires ou même rénales.
Les médicaments préventifs Il peut être nécessaire de les prendre quotidiennement pour minimiser l'inconfort de la migraine. Elles sont idéales pour les patients souffrant de maux de tête fréquents. Pour commencer les médicaments préventifs, il faudra prouver que les autres types de médicaments n'ont pas fonctionné.

Une façon très positive de traiter les symptômes de la migraine est d'adopter un mode de vie sain. Qu'est-ce que cela signifie ? Voici quelques changements que vous pouvez apporter à votre vie quotidienne pour atteindre cet objectif.

3 conseils pour lutter contre la migraine :

Apprendre les techniques de relaxation :

La pratique de la méditation ou de techniques de respiration peut vous aider à gérer les moments de grand stress, qui sont des déclencheurs de migraine.

Faire régulièrement de l’exercice :

N’oubliez pas que le corps est fait pour bouger. La pratique d'exercices physiques vous aide à vous détendre et à surmonter les moments de stress. Qu'il s'agisse de courir, de nager ou même de danser, l'activité physique peut être un facteur important de prévention des migraines.

Respectez votre routine

Il est important d'avoir des heures spécifiques pour manger et dormir afin que votre corps reçoive les nutriments dont il a besoin et qu'il reste reposé. L'agitation de la vie quotidienne peut vous empêcher de vous alimenter aux bons moments, alors une collation peut vous être d'un grand secours. N'oubliez pas non plus qu'une routine de sommeil saine doit vous permettre de dormir 7 à 8 heures par jour.

Mythes et vérités

Mythe #1

Il n’y a pas de remède pour la migraine.

La vérité

C'est malheureusement une réalité. À ce jour, aucun remède définitif n'a été trouvé pour la migraine et celle-ci est considérée comme une maladie chronique. Cependant, la médecine a fait des progrès tels qu'il existe différents types de traitements pharmacologiques visant à réduire la gêne occasionnée par la migraine. Si le traitement est suivi à la lettre, le patient peut mener une vie normale sans aucun problème.

Mythe #2

La migraine n'empêche pas de faire des activités courantes.

La vérité

Une personne souffrant d'une migraine sévère peut être incapable d'accomplir des tâches simples telles que travailler, cuisiner ou même avoir des relations sociales. Les bruits forts, les lumières vives ou le fait d'être soumis à des niveaux de stress élevés peuvent être des déclencheurs importants d'une migraine. Par conséquent, si une personne souffre d'épisodes constants de migraine et ne prend pas de traitement pour y remédier, ceux-ci peuvent même avoir des conséquences sur le long terme.

Mythe #3

Il n’y a pas de séquelles suite aux migraines.

La vérité

Bien que la migraine puisse sembler être un simple mal de tête, il existe plusieurs cas de personnes atteintes de cette maladie qui peuvent avoir des accidents vasculaires cérébraux (AVC). Parmi les autres conséquences de la migraine figurent la paralysie oculaire, les troubles de la parole et même la thrombose.

Mythe #4

La migraine arrive de nulle part, sans prévenir.

La vérité

Dans certains cas, cela est vrai, mais dans d'autres, les épisodes migraineux sont déclenchés par un événement spécifique. L'une des plus courantes est d'être constamment soumis à des niveaux de stress élevés. Les changements hormonaux, en particulier chez les femmes, sont un autre déclencheur fréquent, tout comme la consommation d'aliments tels que les boissons alcoolisées ou certains fromages forts.

Mythe #5

La migraine ne peut être évitée.

La vérité

Il existe des traitements visant à prévenir la migraine, leur utilisation dans les premiers stades de la migraine permet de réduire la probabilité de crises plus graves ou plus constantes. Il est important d’indiquer à votre professionnel de santé la prise d'autres traitements car vous pouvez ne pas être disposé à la prise d’un traitement contre la migraine.

Martin Canty
Martin Canty - Ostéopathe:

“Il n’y a pas de recette miracle, mais certaines activités que les patients notent comme agréables, relaxantes, apaisantes, permettent souvent de réduire les crises. En ostéopathie nous cherchons à jouer sur le niveau de détente du corps, réduire les tensions et augmenter la mobilité. Ces nouvelles sensations peuvent diminuer elles aussi les crises migraineuses.”

Mythe #6

Il est impossible de réduire l'inconfort de la migraine sans médicament.

La vérité

Il est très important d'adopter un mode de vie sain pour réduire la gravité et la fréquence des épisodes de migraine, surtout s'ils sont chroniques. Dormir 7 à 8 heures par jour, boire régulièrement, limiter la consommation de caféine et inclure une forme d'activité physique dans votre routine quotidienne ne sont que quelques-unes des mesures que vous pouvez prendre pour réduire l'inconfort lié aux migraines.

Questions fréquentes

Que puis-je faire pour réduire la gêne pendant un épisode de migraine?

Un conseil que vous pouvez suivre pendant un épisode de migraine est d'aller dans une pièce et d'éteindre toutes les lumières vives ou vacillantes. En outre, il est important que vous soyez dans un espace où il n'y a pas de bruits forts. Cela devrait contribuer à réduire l'intensité de la migraine, ainsi que le stress qu'elle engendre. Combinez cela avec une série de respirations profondes et essayez de rester calme. Si ces épisodes sont constants et que votre traitement n'est pas efficace, consultez immédiatement votre professionnel de santé.

La migraine peut-elle être dangereuse ?

On pense généralement que la migraine peut être soulagée par des médicaments et qu'il n'est pas nécessaire de consulter un professionnel de santé pour la traiter. Cependant, une migraine qui n'est pas traitée peut dans certains cas conduire à :

  • Paralysie des yeux
  • Accident Vasculaire Cérébral (AVC)
  • Thrombose
  • Troubles du langage
  • Difficultés d’apprentissage
  • Problèmes de mémoire
  • Troubles de la parole
  • Perte de la vision
  • Engourdissement du visage ou de certaines parties du corps
Combien de temps peut durer une crise de migraine?

Chaque personne est différente et si certaines personnes ont des crises de migraine qui durent moins d'une heure, il y a des personnes qui peuvent souffrir de migraines jusqu'à trois jours. Il faut également considérer que la fréquence des épisodes dépend également de chaque cas. Il existe des cas où la migraine ne survient que tous les quelques mois et en raison d'un facteur déclenchant (stress, alimentation, changements hormonaux), tandis que d'autres personnes vivent avec des épisodes migraineux plusieurs fois par mois.

Qu'est-ce que la migraine?

La migraine est due à une activité cérébrale anormale. Il s'agit d'un type de mal de tête qui est considéré comme une maladie neurologique liée à des facteurs génétiques et environnementaux et qui est parfois si grave qu'il peut rendre impossible l'accomplissement d’activités quotidiennes.

Quel est le traitement le plus efficace pour la migraine courante?

Il existe deux types de traitement pour la migraine courante : soulagement et préventif. Le premier est chargé de supprimer la douleur de manière aiguë, en utilisant des anti-inflammatoires, des stéroïdes, des triptans, entre autres, de manière échelonnée. Alors que le traitement préventif fait appel à des médicaments tels que les vasodilatateurs et, dans certains cas, les antidépresseurs, qui sont utiles chez les patients anxieux.

Existe-t-il des traitements naturels contre la migraine?

Lorsque les médicaments prescrits ne fonctionnent pas, des traitements complémentaires tels que la caféine ou l'ergotamine peuvent être utilisés pour aider à diminuer la dilatation au niveau vasculaire. En fait, ils peuvent servir d'essai thérapeutique.

Est-il bon de prendre des médicaments contre la migraine?

Non, il n'est en aucun cas conseillé de prendre des médicaments contre la migraine sans l'accord d'un professionnel de santé. Il ne faut pas oublier qu'il existe une large gamme de médicaments contre la migraine qui promettent de l'éradiquer définitivement et qui, en cas d'abus, peuvent avoir des conséquences sur le long terme. Si vous souffrez de maux de tête constants ou si vous avez déjà reçu un diagnostic de migraine, il est préférable de consulter un neurologue qui pourra vous aider à choisir le traitement idéal pour votre cas spécifique.

Quels sont les symptômes de la migraine oculaire?

Les symptômes les plus récurrents de la migraine oculaire sont :

  • Problèmes d'élocution
  • Engourdissement du corps
  • Voir des flashs constants ou des motifs en zigzag
  • Vomissements
  • Sensibilité au bruit et aux lumières vives
  • Douleur intense d'un ou des deux côtés de la tête
Comment éviter la migraine pendant la grossesse?

La migraine pendant la grossesse est très fréquente, même en l'absence d'antécédents de migraine. Ce que vous pouvez faire si elles ne sont pas si récurrentes est d'utiliser des compresses froides sur votre front pour vous détendre. De plus, il est recommandé de se trouver dans une pièce à faible luminosité et sans bruit. Si la migraine pendant la grossesse est constante et trop gênante, vous devez consulter votre professionnel de santé afin qu'il vous recommande un traitement qui ne sera pas dangereux pour vous ou votre bébé.

Comment guérir la migraine?

Malheureusement, aucun traitement définitif de la migraine n'a encore été trouvé. Le traitement de la migraine dépend de votre cas, car il existe différents types de migraine. Un autre facteur à prendre en compte est la cause de la migraine et le fait que vous soyez enceinte ou non. La migraine pendant la grossesse peut être traitée par des médicaments, mais ceux-ci doivent être prescrits par votre gynécologue, car il est important de ne pas nuire à la santé du bébé.

Note: The term "doctor" is used for brevity and may include health professionals too.
Resources

1. Boyd, K., & Denise, K. (2021). Qu'est-ce que la migraine ? 13 décembre 2021, de l'Académie américaine d'ophtalmologie. Site web : , https://www.aao.org/salud-ocular/enfermedades/migrana

2. Rédaction. (2020). La migraine. 13 décembre 2021, de MedlinePlus. Site web : , https://medlineplus.gov/spanish/ency/article/000709.htm

3. Ben-Joseph, E. P. (2018). Les migraines. 13 décembre 2021, de Kids Health. Site web : , https://kidshealth.org/es/teens/migraines.html

4. Rédaction. (2021). La migraine. 13 décembre 2021, de la Clinique Mayo. Site web : , https://www.mayoclinic.org/es-es/diseases-conditions/migraine-headache/symptoms-causes/syc-20360201

5. Rédaction. (2021). Types de migraine. 13 décembre 2021, de Cigna. Site web : , https://www.cigna.com/es-us/individuals-families/health-wellness/hw/tipos-de-migraas-hw115865

6. Ortega, L. (n.d.). Migraines pendant la grossesse : ce que vous pouvez faire contre l'un des pires maux de tête. 13 décembre 2021, de Bébés et Mamans. Site web : , https://www.bebesymas.com/salud-de-la-madre/migranas-embarazo-que-hacer-peores-dolores-cabeza

7. Deza, L. (2010). La migraine. Acta Médica Perú, 2, 129-136. 15 décembre 2021, de la base de données Scielo.

8. Pascual, J. (2012). Migraine chronique : traitement. Journal of Neurology, 54, 31-38. 15 décembre 2021, de la base de données Web Archive.

9. Carod-Artal, F., Irimia, P. & Ezpeleta, D. (2012). La migraine chronique : définition, épidémiologie, facteurs de risque et traitement. Revista de Neurología, 52, 629-637. 15 novembre 2021, de la base de données Researchgate.

10. Pauline Martial (2021). En finir avec les fausses idées sur la migraine. Du journal Le soir. Site web : , https://www.lesoir.be/397600/article/2021-09-29/en-finir-avec-les-idees-recues-sur-la-migraine

11. Françoise Berlaimont (2021). Migraines : un nouveau traitement pour soulager les patients chroniques. Du journal RTBF.be. Site web : , https://www.rtbf.be/article/migraines-un-nouveau-traitement-pour-soulager-les-patients-chroniques-10838316?id=10838316

This page does not contain medical advice.
This page does not contain promotional content nor advertisements. Read the ad management policy here.
This content is reliable and scientifically documented. It is based on official medical studies and it is edited by doctors and health professionals and shows objective information on diagnosis and treatment of diseases. It includes resources. If you are a health professional and you found out errors or omissions, please contact us on [email protected]
Thank you!

Your experience can be very helpful to others

Join doctoranytime for free by clicking here.

Something went wrong

Try again later

Your feedback was submitted

Tell us how we can improve it.